Sur ma page Reiki, les questions les plus courtes sont celles sur lesquelles je passe le plus de temps.
Je crains particulièrement quand quelqu’un glisse perfidement sur le fil Facebook de ma page Reiki, le terrible    »    ?     » 

Le pauvre point d’interrogation orphelin, nu sans rien ni devant ni derrière,
me crée des angoisses existentielles.
C’est toujours long de répondre individuellement à des questions comme ça. Surtout si on ne connaît pas l’interlocuteur…
Voit-il la Terre, le monde
qu’il habite, bien rond, ou plat et carré comme il se doit ? 

Dans les arts martiaux, quand on ne sait pas qui est, et ce que va faire la personne en face, on commence en première intention, par donner une réponse toute faite et prévue à l’avance. Cela diminue l’incertitude et permet de rentrer dans l’action :
« Et oui, elle tourne ! » 

J’ai imaginé que mes réponses écrites pourraient, peut être, utiliser ce principe : donner systématiquement une réponse, prévue d’avance, à la question à peine plus longue… « REIKI ? »

Reiki : l’énergie spirituelle

Le mot Reiki est composé des deux Kanji « Rei » et « Ki », caractères d’origine chinoise, utilisé dans l’écriture japonaise. La place de chaque caractère d’un mot contribue à donner son sens au mot. Ici, la place de « Rei » le désigne comme qualificatif de « Ki ». Pour une meilleure compréhension, il convient donc de définir « Ki » en premier.

« Ki »

Ki est l’énergie universelle, ou énergie de vie. Dans ce concept d’énergie, les pratiquants de Kiko ou Qi Gong (« entraînement avec l’énergie », une des branches de la médecine traditionnelle chinoise) mettent toutes les forces de vie, le souffle et les cycles de transformations : tout ce qui fait que les choses sont,  vivent, se transforment, bougent.

D’un point de vue scientifique, ces forces pourraient être nommées électricité, champs électriques, magnétiques, électromagnétiques, infrarouges, ultraviolets, lumières, ultrasons, micro-ondes, gravité… ou même matières, la matière étant dans cette pensée l’énergie Yin manifestée.
Cela pourrait même aller beaucoup plus loin, mais la sciences à des limites.

Ce que l’énergie est, n’a pas vraiment d’importance pour un art qui tire son savoir de l’expérience et de l’expérimentation. Le Kiko est empirique (compétences issues de l’expérience : plusieurs milliers d’années pour le Kiko) et pragmatique (fondées sur l’efficacité plutôt que des spéculations théoriques).

Le Kiko ou Qi Gong, art pragmatique, s’intéresse avant tout à l’équilibre de ces forces, source de notre santé. Quand il y a un déséquilibre énergétique dans notre corps, la maladie survient. Maintenir l’équilibre est une hygiène de vie. Retrouver l’équilibre permet de sortir de la maladie.
L’équilibre des énergies en nous, s’observe, dans leurs interactions et leurs mouvements au sein du système des 5 éléments (Terre, Métal, Eau, Bois, Feu).

« Rei »

Rei est la dimension spirituelle. Il est un qualificatif de « Ki » pour désigner avec « Rei Ki », l’énergie « spirituelle » ou « magique »

Le Reiki

Au Japon, dans des systèmes de classification anciens, les forces de vie étaient classées à des fins pédagogiques, en différentes énergies, allant de la plus perceptible à la plus subtile.

Les plus perceptibles Yin, de ces énergies permettent un effet direct. Les plus subtiles, Yang, sont plus organisatrices, structurantes.
Reiki, la plus subtile des énergies, permet de mieux lutter contre les déséquilibres énergétiques, de reprogrammer ce qui est dysfonctionnel, de stimuler les processus d’auto-guérison.

La méthode de Reiki Usui

Née en 1922, la méthode de Reiki de Mikao Usui, permet à chacun,

  • par les initiations de développer rapidement les compétences nécessaires pour percevoir, capter, canaliser en soi, utiliser le Reiki,
  • par la formation, l’entraînement, de développer les compétences nécessaires pour donner des soins.

Pour ce faire, le praticien Reiki doit encore cultiver en lui, une harmonie indispensable à son efficacité. Il le fait par la pratique sur lui-même des soins Reiki, par la méditation, par le respect des Gokai, principes de vie du Reiki Usui, véritables savoir-être indispensables à l’utilisation de l’énergie Reiki :

Juste pour aujourd’hui
1. je suis libre de toute colère
2. je suis libre de toute préoccupation
3. je suis plein de gratitude
4. je travaille avec engagement
(aux sens d’œuvrer, de s’entraîner, et de faire un travail spirituel honnête sur soi-même)
5. je suis bienveillant envers mes prochains

Utiliser le Reiki, une qualité spécifique d’énergie, nécessite une qualité de pratique « minimaliste ».
Celle-ci est atteinte quand on développe ces savoir-être qui potentialisent les savoir-faire en compétences pour utiliser le Reiki.

En cela, la méthode Reiki devient, aussi, une philosophie de vie, une voie de développement personnel et spirituel.
Il est pour tous les praticiens une source de bien-être et une pratique d’auto-guérison, ce qui fait son succès.
Il y aurait environ 1 million de praticiens ou pratiquants de Reiki en France.

Soigner par imposition des mains

La dimension la plus visible de cette méthode est qu’elle permet de soigner par imposition des mains.
C’est souvent ce qui est mis en avant dans les définitions données au terme « Reiki ».

Par exemple :

« Le Reiki est une technique de soin énergétique par laquelle le thérapeute canalise et transmet l’énergie au patient par imposition des mains pour activer les processus naturels de guérison. Cette thérapie de soin énergétique, ancienne et très puissante, agit aux niveaux physique, psychologique et spirituel. Elle améliore la santé, favorise la guérison des traumatismes émotionnels, le développement personnel et l’évolution spirituelle. »

« Parfois, le Reiki aide là où aucun résultat n’avait été atteint auparavant. »

« Le praticien Reiki ne travaille pas avec sa propre énergie mais canalise l’Énergie Universelle qui possède une grande force vitale. »

(Dictionnaire Oxford)

Le Reiki est aussi une méthode de méditation.

Les pratiques dans la méthode Usui, de l’auto-traitement et de nombreuses techniques utilisant les kotodama (lignes de sons ou « sons âme »), les mantras, les Waka de l’empereur Meiji (poèmes japonais de 31 syllabes contenant des principes philosophiques et kototama), la visualisation, la respiration, les mudras (postures des mains) comme « Gasho » (mains jointes devant le cœur), le mouvement spontané (Reiki undo), la centration, l’ancrage (enracinement), les symboles traditionnels, font du Reiki une méthode complète de méditation.

La méditation possède de nombreux effets remarquables sur notre corps, notre psychisme, nos émotions, notre santé.
Elle fait baisser la tension artérielle, permet de diminuer la douleur, peut améliorer la capacité pulmonaire, pourrait améliorer les défenses immunitaires et soigner les maladies chroniques, densifie le tissu neuronal et permet une meilleure gestion du stress…
Le National Institute of Health (NIH), aux USA, intègre la méditation dans les pratiques de santé. Un juste et logique retour aux origines même de cette discipline, dont le nom signifie « donner des soins à » et partage les mêmes origines étymologique que médecine.

Le Reiki est assurément une excellente méthode de méditation, mais il ne peut être réduit à cela.

Pour expliquer les effets positifs du Reiki tout en satisfaisant les besoins d’un rationalisme qui se veut scientifique, la tentation est grande de réduire le Reiki à une méthode de méditation.
Ceux qui ne perçoivent pas le Reiki avec leurs sens, soit parce qu’ils manquent d’entraînement, soit parce que leurs croyances inhibent leurs capacités à percevoir, doivent simplement s’entraîner ou faire un travail sur eux-mêmes. Nous ne pouvons pas, même pour faire plaisir, nier complètement ce que nous percevons avec nos sens : « faire du Reiki », c’est aussi inter-agir avec l’énergie dans une relation de soin.
Interagir avec l’énergie se fait de manière optimale en état de conscience modifiée, en état de méditation.

Le Reiki est une méthode alternative ou complémentaire à la psychothérapie.

Par de nombreuses techniques utilisant les états modifiés de conscience et l’affirmation positive, pour influencer le corps, le mental et l’émotionnel, la méthode Reiki pourrait être comparé à la Sophrologie, à l’entraînement mental, à l’auto-hypnose et à l’hypnose. Elle s’en rapproche par l’utilisation du « langage du changement », un langage analogique et métaphorique (Ce que sont de manières native le chinois et le japonais). Elle s’en distingue par l’utilisation simultanée de l’énergie Reiki « réorganisatrice » et restructurante.

Le travail sur un problème au niveau ou il se manifeste, agir avec sa pensée logique sur un problème mental par exemple, entraîne de nombreux paradoxes (Cf. Gregory Bateson). Ceux-ci peuvent rendre vains ou extrêmement longs, les  accompagnements thérapeutiques ou de développement personnel.

Ce frein au changement est souvent appelé « résistances » par certains thérapeutes qui rejettent ainsi la faute sur leurs patients. Ces « résistances », bien malgré soi, sont, le plus souvent, la manifestation de ces paradoxes.
Seule l’habileté stratégique de certains thérapeutes permet de contourner ces paradoxes. Mais il faut encore une intervention extérieure et il n’est pas possible, de travailler ainsi, seul sur soi-même.

L’apprentissage du Reiki permet de travailler de manière efficace sur soi-même.
Par un travail sur les niveaux les plus élevés de l’Être, un niveau où il n’y a plus de paradoxe mais une unité de l’Être avec l’univers, l’énergie spirituelle Reiki permet d’éviter ces obstacles et facilite les changements profonds, durables, stables.

Les effets sur soi de l’énergie Reiki permettent de ressentir un meilleur ancrage dans l’ici et maintenant, un lâché-prise, une plus grande liberté physique, psychique et émotionnelle, une diminution du stress.
Les capacités à gérer la colère, la pensée obsessionnelle et compulsive, la préoccupation, la peur, s’améliorent. Le développement des intelligences intuitive et relationnelle permettent d’améliorer la communication avec soi-même et les autres.

Le Reiki est une puissante méthode de développement personnel, de changement rapide aux niveaux psychiques et émotionnels. Le Reiki peut être une méthode alternative ou complémentaire à la psychothérapie, cependant, il ne peut être réduit à ça.

Améliorer ses performances personnelles va encore dans le sens du développement de l’ego. Sans nier l’utilité de l’ego, le Reiki ne peut pas permettre l’inflation du moi. Il en propose un élargissement : en Reiki « moi » ne peut être appréhendé que dans sa relation avec les autres, le Monde, l’Univers.

La perception très concrète de cette relation nous permet aussi d’avancer dans une dimension spirituelle.

Le Reiki, voie de développement spirituel.

En apprenant à sentir et utiliser l’énergie qui nous environne, les pratiquants de Reiki, apprennent à se sentir reliés avec les autres, tout ce qui est vivant, le monde, l’univers.
Être bienveillant envers les autres, devient être bienveillant envers soi-même.
Offrir revient à s’offrir à soi-même.
Faire attention à sa santé physique, mentale et émotionnelle, revient à offrir le meilleur de soi aux autres et à l’Univers.

Découvrir le « Soi » relié à l’univers, se sentir relié est le sens même de la spiritualité.
Dans le soin Reiki, le praticien utilise le lien qui l’uni à la personne soignée, pour transmettre de l’énergie dans un processus communicationnel spontané.
Le Reiki utilise l’énergie naturelle qui nous entoure et n’a, en aucun cas, recours à des forces « surnaturelles » ou « occultes ».

La pratique du Reiki dans le soin et celle de la prière se rejoignent.

« Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » (Marc 11:24).

« Croire » relève ici de l’entraînement et de la Foi, au sens de « croyance volontaire et consciente qu’une chose est, pour qu’elle puisse advenir.
La « prière » ou affirmation positive encode l’énergie pour que l’intention se manifeste et soit créatrice.

Le Reiki, méthode laïque, est complètement compatible avec les croyances religieuses, respecte la Foi de chacun.

Le Reiki, la voie du bonheur.

Dans ses recherches sur le bonheur, Mihaly Csikszentmihalyic, un psychologue humaniste, met en évidence les caractéristiques que doit posséder une activité pour produire « l’expérience optimale » et ainsi, la joie et un sentiment d’intense satisfaction :

  1. « la tâche entreprise est réalisable mais constitue un défi et exige une aptitude particulière ;
  2. L’individu se concentre sur ce qu’il fait ;La cible visée est claire ;
  3. l’activité en cours fournit une rétroaction immédiate ;
  4. l’engagement de l’individu est profond et fait disparaître toute distraction ;
  5. la personne exerce le « contrôle » sur ses actions ; (Je préférerais le mot gestion plutôt que « contrôle ». La volonté de contrôler un processus spontané entraîne un paradoxe du type « soit spontané » qui bloque le processus.)
  6. la préoccupation de soi disparaît, mais paradoxalement, le sens du soi est renforcé à la suite de l’expérience optimale ;
  7. La perception de la durée est altérée.

Le Reiki contient tout cela.
Il est une méthode qui permet à tous, le développement des compétences pour percevoir et inter-agir avec l’énergie. Il ne nécessite aucun don particulier.
Il vise une amélioration de l’état physique, émotif et mental de ceux qui le pratiquent.
L’activité Reiki, méditer, se soigner, soigner les autres en utilisant l’énergie, devient une performance gratifiante ou la dualité habituelle corps/esprit se transforme en une harmonie remarquable.
Dans la pratique du Reiki, l’ancrage ici et maintenant permet de vivre avec plaisir le moment présent.
La gratitude ressentie en soi grâce au Reiki, pour chaque rencontre, chaque chose, l’univers vivant, l’énergie qui nous permet de vivre et de nous sentir relié, fait de la pratique du Reiki, une forme extrêmement forte d’expérience optimale.

Les guérisons avec le Reiki

Il m’est demandé mon point de vue sur la réalité des guérisons avec le Reiki.
Elles sont parfois spectaculaires et tiennent quelques fois du miracle.
Je ne sais toujours pas répondre à cette question d’une manière qui me satisfait, l’expérience me montre que le Reiki peut contribuer à tout guérir, mais ne guérit pas tout. Pour moi, la guérison n’appartient pas au Reiki, elle appartient à chacun.

Devant cette question, il me vient deux idées :

– La première idée est bien résumée par ces paroles que l’on prête à Siddhartha Gautama (Bouddha) :

« Ne crois rien parce qu’on t’aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien. Ne crois rien sur l’autorité des maîtres ou des prêtres. Mais ce qui s’accordera avec ton expérience, et après une étude approfondie, satisfera ta raison et tendra vers ton bien et celui des autres êtres vivants… »

 et :

« Si tu veux voir, agis ! »

Donc je vous propose d’expérimenter et d’essayer le Reiki pour, à défaut d’une réponse à cette question, ressentir les bienfaits du Reiki en vous.
Si le Reiki ne vous permet pas de progresser sur votre propre voie de développement personnel, spirituel et d’auto-guérison, il vous permettra, dans tous les cas, de ressentir en vous un grand bien-être.

Il revient à chacun, de faire sa propre expérience.

– La deuxième idée, qui vient de la psychothérapie systémique et du constructivisme, est que

« quand j’ai besoin d’ouvrir une porte pour avancer, il me suffit de trouver la clé qui permet d’ouvrir.
Peu m’importe alors que cela soit la vraie clé, celle qui a été créée pour cette serrure.
Peu m’importe alors que ma réalité soit vraie et scientifiquement labellisée si elle m’est utile, et me permet de progresser dans ma vie. »

Les arts martiaux, puis les arts énergétiques (Tai Chi, Qi Gong) m’ont permis de trouver un fil d’Ariane pour avancer, progresser, me développer.
Le Reiki, sur cette voie, m’a permis un bond en avant dans mon processus de guérison, là où la médecine et la psychothérapie étaient impuissantes.
Peu m’importe donc que les explications sur le Reiki ne soient pas complètement satisfaisantes dans une pensée rationaliste ou scientifique,
le Reiki me permet d’avancer.

C’est juste mon expérience.
Il revient à chacun de construire sa propre réalité, pour avancer sur sa voie personnelle.

Marc Paya
Praticien Reiki et formateur,
Conférencier